LUDIGREEN

Bonjour, je m’appelle Claire Mafayon. J’ai toujours souhaité réduire mon impact négatif sur le monde et faire en sorte que mes choix de consommation aient du sens. Mais c’est vite devenu épuisant et frustrant. Les solutions parfaites n’existent pas et faire un choix devient vite pour moi une expérience désagréable. Parfois, je me retrouve à choisir entre l’esthétique, le local, le bio et le zéro déchet… Ce dilemme est récurent. Forte de mon expérience personnelle, je souhaite développer ces alternatives que je ne trouve nulle part ou pas exactement adaptées à mes besoins. Certains entrepreneurs ont montré le chemin et me donnent envie de les suivre. Je souhaite à mon tour apporter ma contribution.

Des produits de rêve

Mon envie est double : d’un côté proposer des solutions à ceux qui en cherchent depuis longtemps et de l’autre côté donner envie à d’autres de se lancer à consommer différemment. C’est pourquoi, j’ai décidé de me lancer dans la création de solutions pratiques, esthétiques, écologiques et éthiques.

Rien que ça ! En tout cas mes choix sont dictés par cette volonté. La priorité est donné :

  • à l’innovation,

  • à la conception durable,

  • aux composants naturels, biologiques et sains,

  • à la fabrication française,

  • et à des relations de qualité.

La notion même d’obsolescence programmée me hérisse le poil. Nos produits seront conçus pour durer. Chaque produit sera issu d’une réflexion d’éco-conception afin de réduire globalement les impacts négatifs comme par exemple l’empreinte carbone, la consommation d’eau et de produits phytosanitaires... Le choix d’une fabrication française n’a pas pour seul objectif de réduire l’impact carbone. Il permet aussi à des entreprises de se développer, de conserver des emplois et un savoir faire. Ça me plait de participer à une dynamique locale. Je suis plutôt une bisounours et je rêve de belles relations avec les consommateurs , les fournisseurs, les revendeurs et tout autres partenaires. Le respect, la bonne humeur et l’engagement en sont les bases. Mais les solutions parfaites sont difficiles voire impossible à atteindre à l’heure actuelle. Alors je proposerai quand même mes solutions imparfaites en cherchant toujours à faire mieux.

Imaginons des conceptions textiles pour un monde sans plastique

Je trouve que le tissu est une bonne base pour imaginer de nouveaux produits. En France, il reste encore quelques entreprises et un savoir faire qui mérite qu’on s’y intéresse. Il existe un paradoxe important dans le textile. Nous produisons du lin, envoyé à l’étranger pour être tissé avant de revenir en France. La dernière entreprise de filature du lin a fermé en 2005. A l’inverse, le coton est produit à l’étranger mais il existe toujours des entreprises de filature du coton en France.

Mais les pionniers sont là avec le premier producteur de coton en France dans le Gers et le retour de la filature du lin (depuis quelques mois) dans le Haut Rhin.

Je trouve stimulant de participer au développement de ces nouvelles filières et avec elles une nouvelle façon d’imaginer le monde. J'ai des idées plein la tête et je ne vais pas m'arrêter à des pochettes à livre et à savon. Une aventure à suivre...