Vive le printemps, vive le changement

Vive le printemps, vive le changement

Vous avez l’histoire du colibri en tête ?. Il est fou ce piaf, mais quand même c’est trop beau. Moi aussi je veux être un peu folle et faire ma part. Alors avant de vouloir changer les autres, je me concentre sur les moyens de réduire mon impact écologique et agir de manière plus éthique. «J’incarne le changement que je veux voir dans le monde ». Ils sont bien beaux les principes mais y a de quoi perdre patience, se décourager, s’épuiser et tomber dans une triste résignation. A quoi bon se prendre la tête ? Heureusement, le printemps revient et avec lui, l’envie d’en faire plus.

Le temps, c’est de l’argent

Pour tout changement, il faut du temps, de l’énergie, de l’argent et une bonne dose de patience. Alors selon la ressource qu’on a le plus, on peut y passer plus de temps pour réduire le coût financier ou y mettre des sous pour nous faire gagner du temps. Dans tous les cas, je ne peux pas faire l’économie de la patience avec les autres et avec moi. Mais on n’a pas le temps ! Il faut vite réduire nos impacts, il faut vite convaincre les autres ! Je vois comment le véganisme a vite pris de l’ampleur à Strasbourg en quelques années. J’ose croire que ça peut évoluer également dans d’autres domaines. Il faut des pionniers pour essuyer les plâtres et déblayer la voie pour ceux qui suivront. Alors les ratés font partie du processus. D’ailleurs, je trouve de plus en plus de solutions sur internet. Nous ne sommes pas seules à chercher !

A fond les manettes

Quand je souhaite changer mes habitudes, je commence souvent par tâtonner et faire des erreurs. Je ne trouve pas toujours la solution parfaite dès le premier essai. Parfois, je ne trouverai même pas de solutions à mon problème. Il est facile de se décourager et de se résigner.  Je dirais que c’est même tellement normal. L’inverse serait tout à fait surprenant. C’est dans ces moments que je dois me montrer indulgente avec moi-même.

Finalement pour prendre soin de la planète, il est fondamental je prenne soin de soi. Quand je suis en forme, j’ai plus d’énergie et je peux déplacer des montagnes. Mais assez rapidement, si je ne prends pas soin de ma source, je peux dévaler la montagne et me retrouver clouée au sol sans le désir de me relever.

Alors, j’ai pas le choix je dois régulièrement revenir aux fondamentaux :

  •  dormir suffisamment
  •  manger correctement
  •  s’hydrater tout au long de la journée
  •  bouger (son c**)

Mais ça ne suffit pas, ma bonne dame ! Il faut aussi faire attention à ne pas se laisser bouffer par les enfants et le conjoint. Tu connais le livre « J’arrête de râler sur mes enfants et mon conjoint » ? Je te le recommande. Être bien dans son corps est un bon début mais je dois aussi être bien dans ma tête.

- avoir des activités pour me faire plaisir

- avoir régulièrement du plaisir sexuel (seule ou accompagnée, c’est puissant pour réduire le stress et être de meilleure humeur)

- faire des flots de pensée (je t’invite à écouter les podcasts d’Esther TAillifet)

Refuser le perfectionnisme

Vous connaissez la loi de Paretto ? Le principe de la loi de Paretto est que 20 % de nos actions apportent 80 % des résultats. On en entend parler surtout dans le domaine de l’entreprenariat. Par exemple :

  • 20 % de vos clients peuvent vous apporter 80 % des ennuis
  • 20 % de vos clients vous apportent 80 % de votre chiffre d’affaire

Le perfectionnisme peut nous faire perdre beaucoup de temps et d’énergie. Cette réflexion sur l’optimisation de notre temps est tout aussi pertinente pour les pratiques vertueuses. Quelles sont ces actions qui pourraient être rapide à mettre en place et  qui me permettraient de réduire de manière significative mon volume de déchets ou mon impact carbone ?

Il y a quelque temps, j’ai eu la chance d’obtenir un diagnostic énergétique de ma maison. J’ai pu me rendre compte par exemple que le remplacement de la VMC pouvait apporter un gain énergétique important par rapport à son coût. Souvent je perds du temps sur des détails au lieu de me concentrer sur ce qui a le plus d’impact.

 

Qu’est-ce que tu en dis ? C’est pas mal comme programme. Continuer d’essayer et d’échouer, prendre soin de soi et arrêter de vouloir être parfaite. Et toi, quels sont tes secrets pour rester motivée ?

Posted in motivation and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.